entêter

entêter
ENTÊTER. v. a. Envoyer à la tête des vapeurs incommodes et fâcheuses. Il peut s'employer sans régime ou avec régime. Le charbon entête. Il y a des gens que l'odeur des roses entête. Ce vin est fumeux, il entête. Le tabac entête ceux qui n'ont pas coutume d'en prendre. Ce parfum est trop fort, il m'entête.
f♛/b] On dit figurément et familièrement, que Les louanges entêtent, pour dire, qu'Elles donnent de la vanité, de l'orgueil.
[b]f♛/b] Il signifie encore figurément, Préoccuper, prévenir en faveur d'une personne, ou d'une opinion. Qui est-ce qui vous a entêté de cet homme-là, de ce système?
[b]f♛/b] Il s'emploie dans le même sens avec le pronom personnel, et se prend toujours en mauvaise part. Il s'est entêté de cette femme, de cet Auteur, de ce Roman, d'un certain système de Philosophie, des nouvelles opinions. Les ignocans s'entêtent facilement.
[b]f♛/b] Il s'emploie absolument pour dire, Se préoccuper, se laisser prévenir. C'est un homme, c'est un Juge dangereux, il est trop sujet à s'entêter.[b]Entêté, ée. partic. Il n'est guère d'usage que pour signifier, Opiniàtre, trop prévenu, fortement préoccupé. Un enf nt, un vieillard entêté.
[b]f♛/b] Il est aussi substantif; et alors il signifie Un homme qui s'attache opiniâtrément aux choses dont il a eté une fois préoccupé. C'est un entêté.

Dictionnaire de l'Académie Française 1798. 1798.

Поможем написать курсовую

Regardez d'autres dictionnaires:

  • entêter — [ ɑ̃tete ] v. tr. <conjug. : 1> • XIIIe; de en et tête I ♦ V. tr. 1 ♦ Incommoder par des vapeurs, des émanations qui montent à la tête. Vin qui entête. ⇒ étourdir. « elle était comme ces gens qui aiment les fleurs, et que leur parfum entête …   Encyclopédie Universelle

  • entêter — (an tê té) v. a. 1°   Remplir la tête de vapeurs qui l incommodent. •   Les chèvrefeuilles ne m entêtent point, SÉV. 144.    Absolument. Le charbon en tête. 2°   Fig. Porter à la tête des fumées d orgueil, de vanité, etc. Sa grandeur l en tête.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • entêter — vt. , monter à la tête, être capiteux, (ep. d une boisson, d une odeur) : antétâ (Saxel.002), êtétâ (Albanais.001, Table), intétâ (Aix.017, Chambéry.025), R. Tête ; êssukâ (001), R. => Tas ; montâ // portâ entêter à la téta <monter //… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ENTÊTER — v. a. Envoyer à la tête des vapeurs qui étourdissent, qui incommodent. Il peut s employer sans régime ou avec régime. Le charbon entête. Il y a des gens que l odeur des roses entête. Ce vin est fumeux, il entête. Le tabac entête ceux qui n ont… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ENTÊTER — v. tr. Incommoder, étourdir en agissant sur la tête, en parlant des Vapeurs, des odeurs. Ce poêle m’entête. Absolument, Ce parfum entête. Le charbon entête. Ce vin est fumeux, il entête. Fig., Les louanges entêtent, Elles donnent de la vanité, de …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • s'entêter — ● s entêter verbe pronominal (de entêter) S obstiner d une manière aveugle, maladroite dans une opinion, une attitude : S entêter dans un refus stupide. ● s entêter (synonymes) verbe pronominal (de entêter) S obstiner d une manière aveugle,… …   Encyclopédie Universelle

  • entêtement — [ ɑ̃tɛtmɑ̃ ] n. m. • 1649; « mal de tête » 1566; de entêter 1 ♦ Vx Parti pris favorable. ⇒ engouement. « Je n ai pas l entêtement des grandes alliances » (Marivaux). 2 ♦ Mod. Fait de persister dans un comportement volontaire sans tenir compte des …   Encyclopédie Universelle

  • buter — 1. buter [ byte ] v. tr. <conjug. : 1> • 1821; de l arg. but(t)e « échafaud » ♦ Fam. Tuer, assassiner avec une arme à feu, dans un mauvais coup, un règlement de compte. Il a buté un flic. Se faire buter. ⊗ HOM. Buté, butée, butter. buter 2 …   Encyclopédie Universelle

  • démordre — [ demɔrdr ] v. tr. ind. <conjug. : 41> • XIVe « cesser de mordre »; de dé et mordre ♦ DÉMORDRE DE (surtout nég.) :renoncer à. ⇒ abandonner, renoncer. Il va bien finir par en démordre. Ne pas démordre de son avis. Il prit « la résolution de… …   Encyclopédie Universelle

  • infatuer — (in fa tu é), j infatuais, nous infatuions, vous infatuiez ; que j infatue, que nous infatuions, que vous infatuiez, v. a. 1°   Donner une prévention folle pour une personne ou pour une chose. •   Et, de quelque bon sens que Dieu l ait pourvu, n… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”